Cadran solaire de Humphrey Cole

Vous pouvez facilement fabriquer ce cadran solaire, après avoir téléchargé et imprimé le document joint au bas de cet article. Il vous suffira d’une feuille bristol, de ciseaux et de colle.

Ce cadran solaire est une variante de celui décrit dans cet article.

Dans la première moitié du XVIe siècle, le mathématicien portugais Pedro Nunes (Petrus Nonius, en latin) invente un dispositif pour mesurer la hauteur du Soleil :

Un triangle rectangle isocèle surplombe un quart de cercle gradué en degrés. L’ombre du triangle indique la hauteur du Soleil.

Quelques années plus tard, le facteur d’instruments Humphrey Cole transforme l’altesole en un cadran solaire de hauteur. Pour cela, la partie horizontale est gravée de courbes horaires, et munie d’un calendrier.

Science museum, Londres
science museum, Londres. Le cadran de Cole est tracé pour 51,3° (latitude de Londres).
Notez que le calendrier est zodiacal.
Cliquer sur l’image pour agrandir.

L’ombre du triangle croisant l’arc de la date indique l’heure solaire :

Les courbes horaires sont différentes dans l’instrument de Cole et dans celui que je vous propose ici, car le calendrier est disposé dans le sens inverse : Cole a placé le solstice d’été au bord de l’instrument, alors que j’y ai mis le solstice d’hiver.

Ce cadran solaire est tracé pour une latitude donnée. Dans la notice ci-dessous vous trouverez les latitudes entières comprises entre 42 et 51° (pour d’autres latitudes, demandez-moi).

Bonne construction !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *